Le terme Reiki signifie « Rei » = Cosmos et « Ki »  = Énergie.

 

Françoise canalise cette énergie pour les êtres qui le demandent, afin de se connecter à leur moi intérieur pour une guérison à tous les niveaux d’énergie.

Par imposition des mains, cette énergie va permettre de rétablir les réseaux énergétiques de votre corps, des niveaux allant du corps physique au corps éthérique et également au corps astral.

Il est aussi possible de donner des soins à distance, pour une situation donnée ( examen, opération, voyage, accident, etc.). Quand il s’agit d’une personne, il faut impérativement avoir son aval, et choisir le moment opportun.

Les réactions et les sensations peuvent être de toutes sortes. Allant du simple picotement à la sensation de chaud ou froid en passant par une impression d’être ailleurs. Des émotions peuvent aussi en ressortir. Chaque personne ressentira à son échelle les bienfaits du Reiki. Vous pouvez même vous endormir. 

Historique:

Usui Mikao (????15 août 1865 -9 mars 1926) est le fondateur du reiki.

 

Biographie

Dans sa jeunesse, il étudie le Kiko au temple bouddhiste de Tendaï sur le mont Kurama, au nord de Kyoto. Le Kiko (le terme Kiko est apparu au Japon dans les années 1970) est une version japonaise du Qi Gong.

Vers 1894, ses recherches l’amènent à rencontrer Watanabe Kioshi Itami, qui lui apporta des éclaircissements et qui lui valut de se convertir du Tendaï ingon. Il aurait suivi des études en médecine et en psychologie mais ses capacités de guérisseur lui auraient été révélées au cours d’une « expérience transcendantale de mort imminente »1. Il changera souvent de profession : homme d’affaires, journaliste, employé de bureau et grâce à sa formation aux arts martiaux, il deviendra garde du corps de Shinpei Goto qui fut maire de Tokyo. En 1914 ses affaires périclitent, il décide de devenir moine bouddhiste. En 1922, suite à une retraite de 21 jours sur le Mont Kurama-yama (pratique que l’on nomme Shyu-Gyo), il reçoit l’enseignement des bases du Reiki dans une illumination (le satori).

Il s’installe à Tokyo pour soigner et créer un centre de guérison Reiki, puis un autre à Harajuki, il développe son enseignement en 6 degrés. En 1923, alors qu’un puissant tremblement de terre suivi d’une grippe ravagent Tokyo, Mikao Usui et son équipe travaillent à soigner les rescapés, ce qui lui vaut de se faire remettre par l’Empereur le « Kun San« , la plus haute récompense japonaise.

L’ouverture d’un grand centre à Tokyo, et les voyages de Mikao Usui contribuent à populariser le Reiki au Japon. Il souhaite que le Reiki soit accessible à tous et non contrôlé par un groupe.

Il décède le 9 mars 1926, à 60 ans, des suites d’une attaque cérébrale après avoir formé 17 maîtres enseignants, dont Chujiro Hayashi et Toshiro Eguchi, qui vont grandement aider à la diffusion du Reiki de par le monde. Usui est inhumé dans le cimetière du temple Saihoji, proche de Tokyo, et en février 1927, ses élèves lui érigeront une stèle lui rendant hommage et immortalisant son passage en ce monde.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mikao_Usui

 

Rien de plus efficace qu’une séance avec Françoise pour réaliser les bienfaits que l’on peut en retirer.